Espèces aquatiques en péril

La Loi sur les espèces en péril du Canada a été promulguée pour protéger des espèces sauvages en péril, notamment les poissons, les reptiles, les mammifères marins et les mollusques. Découvrez ce que la loi peut signifier pour vous, en particulier si vous êtes un pêcheur commercial, un aquaculteur, un amateur de pêche, un plaisancier, un Autochtone, un scientifique, un chercheur ou que vous pratiquez une activité pouvant avoir une incidence sur l’habitat des espèces aquatiques en péril.

Espèces en vedette

L’esturgeon jaune

L’esturgeon jaune (Acipenser fulvescens) fait partie de la famille des esturgeons (Acipenséridés). En tant que groupe, les esturgeons sont considérés comme étant des fossiles vivants, ayant peu évolué par rapport à leurs ancêtres de la période dévonienne. L’esturgeon jaune est la seule espèce d’esturgeon essentiellement dulcicole rencontrée dans les eaux canadiennes. Il s’agit également du plus grand poisson d’eau douce vivant au Canada.

Les esturgeons jaunes au Canada ont été considérablement affectés par l’activité humaine. Chacune des huit unités a été designée en péril par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). On étudie présentement la possibilité d’ajouter chaque unité désignable de l’espèce à la liste de la Loi sur les espèces en péril.

Pour plus d’information sur l'esturgeon jaune et sur d'autres espèces.