R et D en aquaculture au Canada de 2011

Introduction

Plantes et invertébré marin poussant sur une cage de saumon

La présente édition constitue un tournant décisif dans les efforts que nous déployons en vue de mobiliser les connaissances en aquaculture au Canada. Depuis le début de cette initiative, le soutien d'Al Castledine, PhD, le partenariat avec le conseil en innovation de la Colombie-Britannique (BCIC par l'intermédiaire du comité de recherche et développement en aquaculture de la Colombie-Britannique – BCARDC) et les contributions de Peter Chettleburgh, de Tim DeJager, PhD, et d'autres personnes s'est avéré essentiel au positionnement de la revue de R.-D. comme véhicule important de la mobilisation des efforts collectifs en matière de recherche nationale en vue de faciliter la contribution du secteur de l'aquaculture durable au Canada. Avec le départ à la retraite d'Al et la réorientation du BCIC, nous avons maintenant évolué vers l'établissement d'un partenariat avec l'Association aquacole du Canada (AAC) pour la production de cette édition de la revue. Ce nouveau partenariat est idéal, pertinent et avantageux, puisqu'il consolide nos rôles en matière de mobilisation des connaissances, tant à l'AAC qu'au ministère des Pêches et des Océans (MPO), et qu'il nous a permis de produire cette édition 2011 dans un nouveau format en tant que publication spéciale de l'AAC.

L'AAC est la seule organisation nationale qui concentre ses activités dans le développement et l'avancement de l'éducation, de la science et de la technologie en matière d'aquaculture au Canada. Les deux principaux moyens par lesquels l'AAC atteint ses objectifs sont la conférence annuelle, Aquaculture Canada, et les publications telles que celles-ci et la série de bulletins réguliers qu'elle publie. La publication de R.-D. en aquaculture au Canada l'aide à remplir son mandat envers ses membres, tout en lui fournissant un moyen facile et intéressant de rejoindre un plus vaste public.

Depuis la création de l'AAC en 1984, la valeur de la production aquacole canadienne a été multipliée par 25. Durant toute cette période, y compris de nos jours, le Canada a été un leader mondial en matière d'innovation dans le domaine de l'aquaculture, entraîné par une communauté de la recherche active et engagée dans le développement durable de cette industrie. La présente revue de R.-D. démontre nos forces en tant que nation à exploiter nos ressources aquatiques dans le respect du développement durable pour notre propre population et pour l'exportation. Durant cette période, de nombreux changements se sont produits au niveau des approches et des types de financement en matière de R.-D. au Canada. Au cours des deux dernières années, des changements supplémentaires ont été apportés à la recherche, dont le plus notable est le financement du Réseau canadien d'aquaculture multitrophique intégrée (RCAMTI) du CRSNG. Ce nouveau réseau, qui est décrit ici, met au premier plan une approche pluridisciplinaire réunissant plusieurs partenaires dans l'élaboration d'une approche différente et novatrice au développement durable dans le secteur de l'aquaculture, à savoir l'aquaculture multitrophique intégrée (AMTI).

Nous aimerions saisir cette occasion pour reconnaître le travail et remercier plusieurs personnes qui ont contribué à la production de cette revue. John Martell, PhD, a entrepris la coordination globale de ce projet et a contribué à mener celui-ci à terme. Ingrid Burgetz a fourni un soutien clé en révisant et en éditant toutes les demandes, tout comme Johannie Duhaime, qui a aidé à la révision et à la collecte des projets, ainsi qu'à l'édition du contenu de la version française de cette revue. De même, Pat Hunter a contribué à ce projet par sa compétence en matière de conception en fournissant plusieurs photos et Nancy House a fourni une précieuse contribution en mettant au point les textes de la version finale prépresse. Nous aimerions également remercier Susan Waddy, la gestionnaire des bureaux à domicile de l'AAC, pour avoir supervisé la partie relative à l'AAC de cette publication, de même que Lindsey Henderson (Intown Creative) pour son travail en matière de conception et de mise en page de cette publication.

Jay Parsons, PhD
Secteur des sciences et océans
Pêches et Océans Canada

Tillmann Benfey, PhD
Président
Association aquacole du Canada