Le SI du banc de Sainte-Anne

Remarque :

Le projet de règlement de la zone de protection marine du Banc de Sainte-Anne a fait l’objet d’une publication préalable dans la partie I de la Gazette du Canada. Consultez le projet de règlement.

Les cartes, diagrammes et coordonnées sur ce site Web sont fournis à titre d'information seulement et ne doivent pas être utilisés pour la pêche, la navigation ou autres. Veuillez communiquer avec votre agent des pêches local pour obtenir les coordonnées officielles.

Emplacement

Le site d’intérêt du banc de Sainte-Anne se trouve à l’est du Cap-Breton. Elle englobe la plupart du banc de Sainte-Anne, le banc Scatarie et une partie du chenal Laurentien et du talus Laurentien. Elle s'étend sur une superficie d'environ 4 363 km2.

Importance écologique

Le banc de Sainte-Anne est un habitat unique sur l'intérieur du plateau néo-écossais et sa plage de températures de la surface de la mer annuelle est la plus élevée sur le plateau néo-écossais, avec des caractéristiques distinctives à l'intérieur du site (haut-fond, banc Scatarie et zones à haut relief).

La zone du banc de Sainte-Anne a une forte biodiversité, puisqu'on y a recensé plus de 100 espèces lors de relevés scientifiques. La grande variété de types d'habitats, des bancs des petits fonds au chenal profond, appuie cette diversité.

Le banc de Sainte-Anne fait partie d’un couloir de migration des poissons et des mammifères marins qui transitent par le golfe et l’estuaire du Saint-Laurent, et qui vont des petits poissons fourrages, comme les harengs et les maquereaux, et aux rorquals bleus immense. C’est aussi une zone d’hivernage pour les populations de morue franche du Sydney Bight et du sud du golfe du Saint-Laurent, en plus d'être un habitat important pour plusieurs espèces commerciales (p. ex., le sébaste et le flétan atlantique) et non commerciales (p. ex., les éponges et les coraux). Elle est aussi une zone importante pour les espèces menacées, en voie de disparition ou en déclin, telles que le loup atlantique (espèce préoccupante, LEP), la morue franche, le sébaste, la merluche blanche et la plie canadienne. Le banc de Sainte-Anne fait partie d'une aire d'alimentation importante pour la tortue luth qui est inscrite en tant qu'espèce en voie de disparition en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP). Il constitue un corridor de migration essentiel pour de nombreux poissons et mammifères marins.

Examen de l'écosystème du banc de Sainte-Anne (2013)

Principaux objectifs et approche

La désignation du banc de Sainte-Anne comme site d'intérêt pour l'établissement d'une ZPM en vertu de la Loi sur les océans a été annoncée en juin 2011. La désignation MPA permettrait à Pêches et Océans Canada de conserver et de protéger:

  • Exemples de tous les principaux habitats benthiques, démersaux et pélagiques dans le ZPM due Banc de Sainte-Anne
  • Propriétés physiques distinctes à l'intérieur du site (p. ex., l'habitat structurel offert par les concentrations de pennatules et d'éponges)
  • Biodiversité de la communauté, des espèces, de la population et de la génétique
  • Productivité biologieque des écosystèmes de la ZPM du banc de Sainte-Anne

Les activités suivantes seraient permises dans la ZPM :

  • Pêche autochtone à des fins alimentaires, sociales et rituelles;
  • La chasse au phoque;
  • Pêche commerciale et récréative dans zones spécifiques de la ZPM, sous réserve de certaines restrictions;
  • Toutes les activités de navigation ;
  • Toute activité menée aux fins de sûreté publique, de santé publique, de défense nationale, de sécurité nationale, d'application de la loi ou menée en réponse à une situation d'urgence ;
  • La recherche scientifique, la surveillance, le tourisme maritime ; commercial et les activités de nature éducative qui ont été approuvées par le ministre.

Priorités de conservation, objectifs et approche d'évaluation écosystémique liés à le site d'intérêt (SI) du banc de Sainte-Anne (2012)

Recherche et publications

Priorités de conservation, objectifs et approche d'évaluation écosystémique liés à la site d'intérêt (SI) du banc de Sainte-Anne (2012)

Examen de l'écosystème du banc de Sainte-Anne (2013)

Date de modification :