Gestion intégrée de la Baie Placentia, Terre-Neuve-et-Labrador

Plantes et animaux

Le fucus et l'ascophylle noueuse sont les algues dominantes des zones intertidales rocheuses de la baie Placentia. Les habitats de galets et de petites roches peuvent contenir des algues coralliennes ou des Desmarestiacées.Footnote 17 L'abondance et la diversité de la vie végétale sont liées au type de sédiment et à l'exposition; elles sont aussi révélatrices de la qualité des sédiments et de l'eau. Dans les zones sublittorales abritées, on trouve des algues rouges, des algues vertes et des algues brunes filamenteuses, des fucoïdes (comme le fucus) et du varech. Les eaux plus profondes présentent par endroits du varech et des algues brunes filamenteuses.Footnote 4

Les courants productifs que sont le courant du Labrador et le Gulf Stream influent tous deux sur les conditions de la mer dans la baie Placentia et font de celle-ci une aire riche en aliments pour les mammifères marins comme les baleines, les dauphins, les marsouins et les phoques, ainsi que pour de nombreux poissons et invertébrés. Les eaux côtières offrent aussi des falaises et des îles propices à la nidification des oiseaux de mer, de la sauvagine et des rapaces. Certains des mammifères et animaux marins qu'on peut voir dans la baie y résident en permanence, d'autres y migrent chaque année et d'autres encore s'y arrêtent occasionnellement. Parmi les visiteurs exceptionnels de la baie, il faut signaler l'arlequin plongeur, espèce en voie de disparition, ainsi que la tortue luth, également en voie de disparition, qui est le plus grand reptile connu existant de nos jours.

On sait qu'environ 26 espèces d'oiseaux de mer, 13 espèces de sauvagine, 10 espèces d'oiseaux de rivage et sept espèces importantes de rapaces vivent dans la baie, de façon saisonnière ou permanente. Environ 28 espèces fréquentent la baie à la fin du printemps, en été ou au début de l'automne et 15 au minimum nichent dans la baie.

Au moins 14 espèces de poisson de fond, dont la morue, la lompe et la plie rouge, neuf espèces de poissons pélagiques, dont le maquereau, le hareng et le capelan et sept espèces de crustacés et de mollusques, dont le crabe des neiges, le homard et le pétoncle, vivent dans les eaux de la région.Footnote 5 Environ 14 espèces de mammifères marins et un reptile important résident en permanence ou de manière saisonnière dans la baie Placentia. Il s'agit de 10 espèces de baleine, de trois espèces de phoque, de la loutre de rivière et de la tortue luth.Footnote 16 Les tableaux présentés ici énumèrent certains des oiseaux de mers, poissons, mammifères et reptiles qui sont présents dans la baie.

Gannet

Common Murre

Harbour Porpoise

Harlequin Duck

Poissons, mollusques et crustacés présents dans la baie Placentia

Poissons de fond

  • Tanche-tautogue
  • Ulvraire deux-lignes
  • Limande
  • Stichée arctique
  • Lycode arctique
  • Lompe
  • Loquette d’Amériqu
  • Terrassier
  • Chabot
  • Plie rouge
  • Raie
  • Poulamon
  • Morue

Poissons pélagiques

  • Lançon
  • Éperlan
  • Anguille d’Amérique
  • Truite brune
  • Saumon atlantique
  • Hareng
  • Capelan
  • Maquereau
  • Épinoche

Mollusques et crustacés

  • Limace de mer
  • Homard
  • Moule
  • Pétoncle
  • Crabe des neiges

Mammifères marins et reptiles présents dans la baie Placentia

Baleines à fanon

  • Baleine à bosse
  • Rorqual bleu
  • Rorqual boréal
  • Rorqual commun
  • Petit rorqual

Odontocêtes

  • Globicéphale noir
  • Dauphin à flancs blancs
  • Dauphin à nez blanc
  • Dauphin commun
  • Marsouin commun

Phoques

  • Phoque commun
  • Phoque gris
  • Phoque du Groenland

Autres

  • Loutre de rivière
  • Tortue luth
Oiseaux associés au milieu marin présents dans la baie de Placentia - Oiseaux
Espèce Période de fréquentation
Grand cormoran L’été, pour se nourrir
Cormoran à aigrettes L’été, pour se nourrir
Guillemot à miroir L’été, pour se nourrir et l’hiver
Petit pingouin L’été, pour nicher et se nourrir
Guillemot marmette L’été, pour se nourrir
Guillemot de Brünick L’été et l’hiver, pour se nourrir
Macareux moine L’été, pour se nourrir
Fou de Bassan L’été et l’automne, pour se nourrir
Fulmar boréal L’été et l’automne, pour se nourrir
Puffin majeur Le printemps et l’été, pour se nourrir
Puffin puligineux Le printemps et l’été, pour se nourrir
Puffin des Anglais Occasionnellement, pour se nourrir
Goéland argenté Toute l’année, pour nicher
Goéland à manteau noir Toute l’année, pour nicher
Goéland à bec cerclé Toute l’année, pour nicher
Goéland bourgmestre et goéland arctique L’hiver
Mergule nain L’hiver
Grand labbe et labbe de McCormick L’été, rarement
Labbe parasyte et labbe pomarin L’été, rarement
Mouette tridactyle L’été, pour nicher; l’hiver, peu fréquemment
Océanite cul-blanc L’été, en petit nombre, pour nicher
Sterne pierregarin Toute l’année, pour nicher
Sterne arctique Toute l’année, pour nicher
Oiseaux associés au milieu marin présents dans la baie de Placentia - Rapaces
Espèce Période de fréquentation
Pygargue à tête blanche Toute l’année, pour nicher
Balbuzard pêcheur Toute l’année, pour nicher
Oiseaux associés au milieu marin présents dans la baie de Placentia - Sauvagine
Espèce Période de fréquentation
Plongeon huard L’été en eau douce, l’hiver dans la zone côtière
Grèbe jougris L’hiver
Bernache du Canada Le printemps, l’été et l’automne, pour nicher
Canard à sourcils L’été en eau douce, l’hiver dans la zone intertidale
Sarcelle d’hiver L’été et l’automne
Eider à duvet L’automne, l’hiver et le printemps
Eider à tête grise L’automne et l’hiver
Macreuse brune, macreuse à front blanc et macreuse noire Migrateurs d’automne, présents aussi l’hiver
Harelde kawaki L’automne, l’hiver et le printemps
Garrot à œil d’or L’été
Grand harle L’été
Harle huppé À longueur d’année, pour nicher
Fuligule milouinan L’automne
Oiseaux associés au milieu marin présents dans la baie de Placentia - Oiseaux de rivage
Espèce Période de fréquentation
Grand chevalier Le printemps et l’été, pour nicher
Chevalier grivelé Le printemps et l’été, pour nicher
Bécasseau violet L’hiver
Bécasseau minuscule La fin de l’été et l’automne, pour nicher (zone intertidale)
Phalarope de Eilson, phalarope à bec étroit et phalarope à bec large Le printemps et l’été, occasionnellement
Courlis corlieu La fin de l’été
Pluvier semipalmé La fin de l’été et l’automne, pour nicher (zone intertidale)
Bécasseau semipalmé La fin de l’été et l’automne, pour nicher (zone intertidale)
Tournepierre à collier La fin de l’été et l’automne, pour nicher (zone intertidale)
Bécasseau sanderling La fin de l’été et l’automne, pour nicher (zone intertidale)
Date de modification :