Recherche concertée sur la science en mer

À propos de la mission

Le 10 mai 2017, des scientifiques des Pêches et Océans Canada et de l’Université de l’Alberta ont entamé une mission de 12 jours dans la zone de protection marine (ZPM) des récifs d’éponges siliceuses du détroit d’Hécate et du bassin de la Reine-Charlotte à bord du navire de la Garde côtière canadienne John P. Tully.

Leur mission vise à mieux comprendre le processus de filtration d’eau et les habitudes alimentaires de ces éponges uniques, que l’on croyait avoir disparu il y a 40 millions d’années.

À 200 mètres sous la surface de l’océan, l’équipe de scientifiques diffusera en direct les plongées au moyen d’un véhicule sous-marin téléguidé appelé ROPOS.

La mission appuie la gestion et le suivi du plan de développement de la toute nouvelle ZPM du Canada

À propos de la zone explorée

Les récifs d'éponges silicieuses se trouvent seulement le long de la côte du Pacifique du Canada et des États-Unis ». En plus du détroit d'Hécate, on trouve également des récifs d'éponges silicieuses dans le canal Portland, le passage Chatham, le détroit de Georgie et la baie Howe.

L’équipe de recherche

Pêches et Océans Canada
Université de l’Alberta

À propos du Programme de Science en mer

Le programme de Science en mer de Pêches et Océans Canada (MPO) appuie les capacités suivantes du ministère :

  • recueillir des données et évaluer l’état des ressources aquatiques aux fins de conservation et du maintien de pêches durables;
  • surveiller la santé et la productivité des écosystèmes marins;
  • effectuer le levé des caractéristiques physiques des océans et voies navigables du Canada et en tracer les cartes.

Ce programme permet au MPO et à ses partenaires de recherche de recueillir en mer des données importantes nécessaires à la gestion durable des océans et des ressources aquatiques du Canada dont pourront jouir les générations d’aujourd’hui et de demain.

Witness one of the rarest and most incredible marine ecosystems of the planet via livestream.

Observez l’un des écosystèmes marins les plus rares et les plus incroyables de la planète grâce à la diffusion en continu à haute définition en direct de ROPOS (du 12 au 19 mai 2017).

Vidéo: Zone de protection marine du détroit d’Hécate et du bassin de la Reine-Charlotte

Faits intéressants

  • La zone est formée de quatre récifs distincts qu’on estime avoir plus de 9 000 ans.
  • Les récifs d’éponges siliceuses fournissent à l’environnement marin des services de filtration d’eau vitaux en plus de servir de refuge et d’habitat pour un large éventail d’espèces aquatiques.
  • En moins d’une minute, un petit récif d’éponges siliceuses peut filtrer assez d’eau pour remplir une piscine olympique.
  • Les récifs d’éponges siliceuses peuvent atteindre une hauteur équivalente à un immeuble de huit étages bien qu'une grande partie de la structure soit naturellement enfouie sous les sédiments .
Date de modification :