Sciences des eaux douces

La conservation et la protection de nos ressources naturelles doivent reposer sur la compréhension de l'impact que nous avons sur le poisson, son habitat et les écosystèmes aquatiques. La Direction des sciences de l'environnement du MPO établit donc les bases scientifiques essentielles à la formulation de politiques et de règlements pour aider à protéger les vastes ressources d'eau douce du Canada.

Par exemple, la lamproie marine, une espèce envahissante qui menace les Grands Lacs depuis des décennies, impose un stress biologique sur les populations de poissons indigènes. Son comportement d'alimentation agressif est l'un des facteurs qui a mené au grave amenuisement des stocks de salmonidés dans les Grands Lacs. (Plus d'information sur la lamproie marine requise.) Les recherches menées sur le cycle vital de cette lamproie ont mené au développement de lampricides sélectifs pour tuer les larves de ce parasite. L'utilisation de ces produits a permis d'en décimer les populations dans les Grands Lacs. En partenariat avec la Commission des pêcheries des Grands Lacs et des universités, notamment les universités de Windsor, de Toronto et de l'État du Michigan, nous ciblons maintenant nos recherches sur d'autres méthodes de lutte, comme des barrières perfectionnées et de nouvelles méthodes de lutte biologique. (Photo : Touladi parasité par des lamproies marines)

Nous fournissons aussi un appui scientifique au gouvernement fédéral vers l'atteinte du même but que recherche aussi les États-Unis : la préservation des ressources dulcicoles que se partagent les deux pays. Cet appui se fait par le partage d'information, de compétences et de meilleures pratiques, ainsi que le renforcement et l'harmonisation d'ententes. La Commission mixte internationale (CMI) et la Commission des pêcheries des Grands Lacs (CPGL) comptent également parmi nos partenaires, en plus des États-Unis. La CMI est un organisme indépendant et binational établi en vertu du Traité des eaux limitrophes de 1909. Elle a pour mandat d'aider à prévenir et à résoudre les conflits relatifs à l'utilisation et à la qualité des eaux limitrophes et de conseiller le Canada et les États-Unis sur les questions qui y sont reliées. La CPGL est un organisme binational établi en 1954 en vertu de la Convention sur les pêcheries des Grands Lacs entre le Canada et les États-Unis. Son rôle est de coordonner la recherche sur les pêches, de lutter contre la lamproie marine et de faciliter la gestion concertée des pêches par les divers ordres des gouvernements du Canada et des États-Unis.

Date de modification :