Mort de baleines noires dans le golfe du Saint-Laurent

Pêches et Océans Canada (MPO) est préoccupé par ces décès et prend le rétablissement, la protection et la conservation d’espèces en voie de disparition très au sérieux.

Le MPO s’est engagé à :

  • protéger cette espèce et appuyer son rétablissement
  • déterminer la cause de la mort de ces baleines
  • faire tout ce qui est possible pour prévenir la mort de baleines à l’avenir
  • s'assurer que les interventions se déroulent de la manière la plus sécuritaire possible

Récente mise à jour : Le 19 septembre 2017

Mort des baleines noires

Nous continuons à travailler en vue de confirmer l’identité des deux baleines qui ont récemment été découvertes sur la côte ouest de Terre-Neuve. Le MPO travaille actuellement en vue de confirmer s’il s’agit de nouveaux spécimens ou de deux baleines noires de l’Atlantique Nord précédemment identifiées et repérées dans le golfe du Saint-Laurent au début de l’été.

Événement de mortalité inhabituelle, la NOAA

Depuis que les baleines noires de l’Atlantique Nord ont été désignées espèces en voie de disparition, migrant dans l’Atlantique Nord, y compris dans les eaux au large des États-Unis et du Canada, la NOAA a déterminé que l’événement actuel de mortalité en 2017 a atteint un seuil, pour lequel sont réunis tous les critères qui permettent d’établir un événement de mortalité inhabituelle dans le cadre de la loi américaine sur la protection des mammifères marins (Marine Mammal Protection Act). Cet « événement de mortalité inhabituelle », soit en anglais : Unusual Mortality Event (UME), permet aux États-Unis d’enquêter sur tout cas de mortalité massive de toute population de mammifères marins. Enquêter et comprendre les événements de mortalité inhabituelle chez les mammifères marins s’avèrent des mesures importantes, car elles servent d’indicateurs de la santé des océans, permettant d’offrir un aperçu des plus grands enjeux d’ordre environnemental, qui pourraient également avoir des conséquences sur la santé humaine et le bien-être des personnes.

Baleine Découverte Analyses IDNote de bas de page 1, sexe, âge (s’il est connu)
11 Le 15 septembre 2017
Golfe du Saint-Laurent – près de l'île Miscou
Nécropsie : le 19 septembre 2017 Île Miscou, Nouveau-Brunswick À déterminer
? Le 30 juillet 2017
Golfe du Saint-Laurent – près de River of Ponds
Échantillons prélevés (photographies, phalanges, échantillons de tissus, mesures) le 3 août 2017 Femelle, pas d’ID
? Le 27 juillet 2017
Golfe du Saint-Laurent – à Cedar Cove
Échantillons prélevés (photographies, phalanges, mesures) le 30 juillet 2017. Femelle, pas d’ID
10 Le 27 juillet 2017
Golfe du Saint-Laurent – près de Cape Ray
Échantillons prélevés (photographies, phalanges, mesures) le 30 juillet 2017 Mâle, pas d’ID
9 Le 21 juillet 2017
Golfe du Saint-Laurent – près de Church Point
Échantillons prélevés (photographies, phalanges, échantillons de tissus, mesures) le 29 juillet 2017 Mâle, pas d’ID
8 19 juillet 2017
Golfe du Saint-Laurent – nord-est du N.-B.
Nécropsie : 21 juillet 2017
Île Miscou, Nouveau-Brunswick
« Peanut »
M, 26 ans
7 6 juillet 2017
Golfe du Saint-Laurent – près des Îles-de-la-Madeleine
Nécropsie : 10 juillet 2017
Îles-de-la-Madeleine, Québec
Mâle, pas d’ID
6 23 juin 2017
Golfe du Saint-Laurent – zone du sud et du centre du golfe
Nécropsie : 30 juin 2017
Norway, Île-du-Prince-Édouard
« 1207 »
M, au moins 37 ans
5 22 juin 2017
Golfe du Saint-Laurent – zone du sud et du centre du golfe
Des échantillons ont été prélevés en mer le 22 juin 2017 Femelle, pas d’ID
4 21 juin 2017
Golfe du Saint-Laurent – zone du sud et du centre du golfe
Nécropsie : 1er juillet 2017
Norway, Île-du-Prince-Édouard
« Starboard »
F, 11 ans
3 18 juin 2017
Golfe du Saint-Laurent – zone du sud et du centre du golfe

Nécropsie : 9 juillet 2017
Îles-de-la-Madeleine, Québec

Des échantillons ont aussi été prélevés en mer le 22 juin 2017.

« Panama »
M, au moins 17 ans
2 19 juin 2017
Golfe du Saint-Laurent – zone du sud et du centre du golfe
Nécropsie : 29 juin 2017
Norway, Île-du-Prince-Édouard
« Glacier »
M, 33 ans
1 7 juin 2017
Golfe du Saint-Laurent – zone du sud et du centre du golfe
Aucune « 3746 »
M, 10 ans
Ce que nous faisons maintenant

Dans l’intervalle, nous continuons à travailler avec nos partenaires hautement qualifiés et reconnus pour aider à protéger la population de baleines noires de l’Atlantique Nord, notamment :

  • Nous surveillons l’emplacement des baleines noires de l’Atlantique Nord et prenons des mesures temporaires, au besoin, pour limiter les interactions entre baleines et navires.
  • Nous collaborons avec un groupe d’experts pour effectuer les nécropsies et recueillir des échantillons de plusieurs des baleines noires retrouvées ces dernières semaines, afin d’identifier les individus, si possible, et de mieux comprendre ce qui a pu causer leur mort.
  • Nous répondons aux menaces que subissent les mammifères marins dans les eaux canadiennes et augmentons la capacité d’intervention en cas d’incident touchant des mammifères marins, grâce à l’investissement de 1,5 milliard de dollars consenti par le gouvernement du Canada dans le cadre du Plan de protection des océans.
État d’alerte pour les baleines
  • Nous avons émis un avis à l’intention des représentants de l’industrie de la pêche commerciale dans le golfe du Saint-Laurent demandant aux pêcheurs d’être aux aguets et de signaler toute observation de baleine.
  • Nous diffusons des avis sur le système radiophonique maritime demandant aux représentants des industries du transport maritime et de la pêche de faire preuve de vigilance en présence de baleines.
  • En plus du numéro d’appel sans frais et du site Web d’alerte aux baleines, toute personne peut utiliser le canal 16 de communication à très haute fréquence (VHF) pour signaler toute baleine morte ou blessée. La Garde côtière transmettra cette information aux autorités appropriées.
Surveillance accrue
  • Nous travaillons avec des partenaires pour effectuer des patrouilles le long de la côte en vue de donner suite à toute observation de baleines mortes ou en détresse et d’évaluer la situation.
  • Nous effectuons des vols de surveillance afin de confirmer l’emplacement de baleines noires vivantes dans le golfe.
Ralentissement des navires
  • La Garde côtière canadienne a émis deux avis à la navigation (NOTSHIP) demandant que les marins réduisent volontairement la vitesse de leur navire dans l’ouest du golfe du Saint-Laurent, à partir de la rive nord du Québec jusqu’au nord de l’île du Prince-Édouard.
  • Le gouvernement du Canada a imposé aux navires d’au moins 20 mètres de ralentir temporairement leur vitesse à 10 nœuds maximum lorsqu’ils voyagent dans l’ouest du golfe du Saint-Laurent, à partir de la rive nord du Québec jusqu’au nord de l’île du Prince-Édouard.
  • On demande aux navires de moins de 20 mètres de respecter la limitation de vitesse.

La Garde côtière canadienne a émis un avis à la navigation (NOTSHIP) exigeant que les navires réduisent leur vitesse et cet avis à la navigation sera en vigueur jusqu’à nouvel ordre.

Q1189/2017 Pointe Ouest (Anticosti) à Blanc-Sablon - GOLFE DU SAINT-LAURENT/ Réduction de vitesse dans le Golfe du Saint-Laurent en raison de la présence accrue de baleines noires - Émis le 2017-08-11

Afin de promouvoir la sécurité de navigation et la protection de l'environnement marin en raison de la présence accrue de baleines noires de l'Atlantique Nord dans le Golfe du Saint-Laurent, tous les navires d'une longueur de 65 pieds (19.8m) ou plus ont l'instruction de procéder à une vitesse de 10 nœuds ou moins dans toutes les zones du Golfe du Saint-Laurent entre les coordonnées suivantes : 47° 10' N 062° 00 W; 47° 10' N 065° 00 W; 50° 20' N 065° 00 W; 50° 20' N 062° 00 W. Un navire qui ne respecte pas cette restriction de vitesse pourrait faire face à des mesures d'application conformément à la section 7 du Règlement sur les abordages. Veuillez rapporter toutes les observations de mammifères marins vivants, morts ou blessés à la Garde côtière canadienne sur la voie 16 VHF ou au Réseau Québécois d'Urgences pour les Mammifères Marins au  1-877-722-5346. L'utilisation de l'application "Whale Alert" (www.whalealert.org) est également encouragée afin de signaler les observations de baleines.

Fermetures de pêches
  • Nous avons fermé la zone de pêche du crabe des neiges 12 dans le sud du golfe du Saint-Laurent (tout engin de pêche a été retiré de l’eau).
  • Les autres activités de pêche aux engins fixes, comme la pêche du crabe commun et du crabe-araignée, sont restreintes à l’eau peu profonde (moins de 20 brasses) ou sont reportées à plus tard.
Recherches scientifiques
  • Nous allouons 56 000 $ au projet Whales Habitat and Listening Experiment (WHaLE) (anglais seulement) afin de soutenir l’élaboration d’un système d’alerte en temps réel permettant de signaler l’emplacement des baleines aux marins. Ce système permettra d’orienter les mesures visant à réduire les collisions des navires avec les baleines dans les eaux canadiennes.
Interruption des opérations de désempêtrement

Le 10 juillet 2017, M. Joe Howlett, de l’Équipe de sauvetage des baleines de Campobello, a tragiquement perdu la vie alors qu'il tentait de désenchevêtrer une baleine noire de l'Atlantique Nord lors d'une opération au large de la côte Est du Nouveau-Brunswick. Nous sommes profondément attristés par le décès de M. Howlett et offrons nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses amis.

Toute opération de désenchevêtrement comporte de sérieux risques et cette opération n’y faisait pas exception. Chaque situation est unique et les baleines peuvent être imprévisibles. Dans cette optique, le MPO a interrompu ses interventions de sauvetage des baleines noires empêtrées.

Pêches et Océans Canada est en train de revoir ses politiques et ses pratiques en matière de désempêtrement des baleines. Son objectif est de s'assurer que les interventions se déroulent de la façon la plus sécuritaire possible pour tous ceux qui y prennent part. La National Oceanic and Atmospheric Administration des États-Unis est elle aussi en train de revoir ses protocoles et a interrompu temporairement ses efforts de sauvetage des baleines pour la baleine noire.

L’interruption des opérations de désempêtrement des baleines noires de l'Atlantique Nord se poursuivra jusqu’à ce que notre examen soit complété. Le MPO examinera attentivement chaque cas de désempêtrement qui survient avec les autres types de baleines, afin de décider s'il doit intervenir, et comment.

Bien que l’enchevêtrement d’une baleine reste une situation extrêmement difficile et pénible, notre priorité absolue est la sécurité des personnes qui interviennent dans le sauvetage des mammifères marins.

Nécropsies

Le MPO et ses partenaires travaillent aussi vite que possible afin d’évaluer en profondeur les causes possibles de décès. Des analyses en laboratoire sont nécessaires. Des échantillons de tissus et de liquides seront analysés à plusieurs laboratoires spécialisés. Certaines de ces analyses, y compris les cultures tissulaires, s’étendront sur plusieurs semaines avant d’être terminées.

Une fois les échantillons analysés, les experts devront ensuite analyser soigneusement les résultats. Le processus complet devrait prendre entre 6 et 8 semaines à partir du moment de chaque nécropsie. Le MPO discutera des résultats finaux des nécropsies une fois qu’ils seront disponibles.

Regardez la séquence vidéo de la première opération de remorquage (28 juin 2017)

Collaboration

Le MPO collabore avec d’autres gouvernements et groupes qui possèdent de l’expertise sur les mammifères marins et les espèces en péril et d’autres afin de déterminer ce qui est arrivé aux baleines et pour prévenir d’autres incidents futurs. Ces partenaires comprennent :

  • Université Dalhousie
  • Université de Montréal
  • Musée du Nouveau-Brunswick
  • Canadian Whale Institute au Nouveau-Brunswick
  • Centre canadien coopératif de la santé de la faune
  • Marine Animal Response Society en Nouvelle-Écosse
  • Collège vétérinaire de l’Atlantique à l’Île-du-Prince-Édouard
  • Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins au Québec
  • Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins
  • Centre québécois pour la santé des animaux sauvages
  • Station de recherche des îles Mingan
  • Transports Canada
  • Environnement et Changement climatique Canada
  • Parcs Canada (Terre-Neuve-et-Labrador)
  • les gouvernements provinciaux de la Nouvelle-Écosse, de la Colombie-Britannique, du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard
  • les pêcheurs commerciaux
  • New England Aquarium
  • Marine Mammal Commission
  • University of North Carolina Wilmington
  • National Oceanic and Atmospheric Administration des États-Unis

Statut de la baleine noire dans le golfe du Saint-Laurent

La baleine noire de l’Atlantique Nord est une espèce en voie de disparition au Canada. Elle est protégée en vertu de la :

Il y a environ 500 baleines noires, au total, dans le monde.

Signaler la présence d’un mammifère marin mort ou en situation de détresse

Pour rapporter l’observation de mammifères marins morts, visite signaler un mammifère marin en détresse.

Observations des baleines noires de l'Atlantique Nord dans le golfe du Saint Laurent, et dans la baie de Fundy 2017

Observations des baleines noires de l'Atlantique Nord dans le golfe du Saint Laurent, et dans la baie de Fundy 2017

Date de modification :