Sébaste d'Acadie (population de l'Atlantique)

Sebastes fasciatus

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP

Description

Le sébaste d’Acadie est un poisson de couleur orange à rouge, à rayons épineux, que l’on reconnait à sa mâchoire inférieure protubérante, ses gros yeux et les épines osseuses qui recouvrent ses branchies. Il devient sexuellement mature très tard et les générations abondantes ne s’observent qu’à tous les 5 à 12 ans. Les sébastes se distinguent des autres poissons par leur croissante lente et leur longévité : ils peuvent vivre jusqu’à 75 ans.

Habitat

Le sébaste d’Acadie se retrouve presque exclusivement dans les eaux canadiennes de l’Atlantique. Il vit principalement le long des talus continentaux et dans les chenaux profonds, de 150 à 300 mètres. Il existe deux populations de sébaste d’Acadie : de l’Atlantique et de la baie Bonne. Le sébaste d’Acadie de la population de l’Atlantique peut être observé jusqu’au large de l’île de Baffin.

Le sébaste d’Acadie est ovovivipare, c’est-à-dire que la femelle garde ses œufs fécondés en elle, jusqu’à ce que les larves soient écloses. Les larves préfèrent les eaux de surface où elles mangent des œufs de poissons ou des copépodes. Les adultes vivent dans les eaux froides et profondes où ils se nourrissent de poissons.

Menaces

La pêche dirigée et les prises accidentelles telles que dans la pêche à la crevette nordique sont les principales menaces à la survie et au rétablissement de cette population. On estime que l’abondance du sébaste d’Acadie de la population de l’Atlantique a connu un déclin de 99% depuis la fin des années 1970, sauf sur le plateau néo-écossais où elle semble être restée stable. La pêche commerciale au sébaste est interdite dans certaines portions de l’aire de répartition de cette population, mais elle demeure permise dans d’autres secteurs.

Renseignements supplémentaires

La population de l'Atlantique du sébaste d'Acadie a été désignée comme étant menacée par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada. Des consultations sur l'ajout de cette population à la Liste des espèces en péril ont eu lieu du 1er novembre 2013 au 31 mai 2014. La recommandation d'inscription du gouverneur en conseil sera publiée dans la Gazette du Canada, Partie 1 (journal du gouvernement du Canada où sont publiés les lois et règlements).

Visitez le Registre public des espèces en péril (LEP).

Pêches commerciales

Documents de recherche

Sébaste d’Acadie (population de l’Atlantique)

Illustration d’un sébaste. Illustration : MPO

Illustration : MPO

Nom scientifique : Sebastes fasciatus
Statut selon la LEP : Aucun statut
Statut selon le COSEPAC : menacé (2010)
Régions : Île-du-Prince-Édouard, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Nunavut, Québec, Terre-Neuve-et-Labrador

Photo d’un banc de sébastes. Crédit photo : MPO : R. Larocque

Crédit photo : MPO : R. Larocque

Sébaste d’Acadie, population de l’Atlantique telle que décrite dans les paragraphes suivants.

Cette carte présente la localisation de la population de l’Atlantique du sébaste d’Acadie. Cette population se trouve sur la presque totalité de la côte atlantique canadienne, de l’île de Baffin jusqu’au plateau néo-écossais, ainsi que dans le golfe du Saint-Laurent.

Le saviez-vous?

Le sébaste d’Acadie est ovovivipare, c’est-à-dire que la femelle garde ses œufs fécondés en elle, jusqu’à ce que les larves soient écloses.