Méné d'herbe

Notropis bifrenatus

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP

Description

Le méné d’herbe est un petit poisson au corps élancé, quelque peu comprimé latéralement et dont la longueur excède rarement 60 mm. Il possède une petite bouche terminale et sa mâchoire supérieure se prolonge vers l’arrière jusqu’au bord antérieur de l’œil. Les adultes présentent une coloration paille sur la face dorsale du corps, des flancs argentés d’un vert bleu irisé de même qu’une teinte blanc argenté sur la face ventrale. Une bande latérale noire s’étend du museau à la queue. Le méné d’herbe ne vit que deux ans et ne fraie qu’une fois, dans sa première ou sa deuxième année. Il existe un dimorphisme sexuel (différences entre les mâles et les femelles) pendant la fraie qui survient au printemps et en été. Les mâles prennent alors une coloration jaune vif ou dorée sur le bas des flancs et les cinq ou six premiers rayons pectoraux se bordent de brun.

Habitat

Au Canada, le méné d'herbe fréquente les zones riches en végétation aquatique des cours d'eau et des lacs. Dans ces herbiers aquatiques, il peut s'alimenter, se cacher des prédateurs et frayer. Il préfère les substrats meubles de sable,  limon ou de débris organiques et les eaux relativement chaudes et limpides.

Occurrences historiques et récentes du méné d'herbe au Québec

Occurrences historiques et récentes du méné d’herbe au Québec.
Gilles Fortin, Pêches et Océans Canada

Répartition du méné d'herbe en Ontario

Répartition du méné d’herbe en Ontario.
Carolyn Bakelaar et Brydon MacVeigh, Pêches et Océans Canada

Menaces

Plusieurs activités humaines (agricoles, urbaines, forestières ou de villégiature) entraînent une perte ou une dégradation de l'habitat du méné d'herbe. Voici les principales menaces qui affectent l'habitat de cette espèce en péril :

  • diminution de la qualité de l'eau due à la pollution par les produits chimiques, les sédiments ou les fertilisants;
  • enlèvement ou dégradation de la végétation aquatique ou riveraine;
  • fluctuation des niveaux d'eau;
  • modification de l'écoulement naturel des eaux ou obstacle au libre passage du poisson.

L'utilisation du méné d'herbe comme poisson-appât par les pêcheurs sportifs peut aussi représenter une menace pour cette espèce et nuire à sa conservation.

Renseignements supplémentaires

Le méné d'herbe est protégé en vertu de la Loi sur les espèces en péril depuis juin 2004. Un plan de gestion qui vise à protéger le méné d’herbe a été élaboré par Pêches et Océans Canada en collaboration avec les gouvernements de l’Ontario et du Québec. Publié en juin 2011, ce plan fait le bilan des connaissances, identifie les menaces à l'espèce et à son habitat et propose des mesures afin de maintenir et d'accroître les populations de méné d'herbe.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le Registre public des espèces en péril.

Méné d'herbe

Méné d'herbe

Bernatchez L, Giroux M. 2000.
Les Poissons d'eau douce du Québec et leur répartition dans l'est du Canada. éditions Broquet. 350p.

Nom scientifique : Notropis bifrenatus
Statut selon la LEP : Préoccupant
Statut selon le COSEPAC : Préoccupant (novembre 2001)
Région : Québec, Ontario

Le saviez-vous?

Un plan de gestion pour le méné d’herbe a été publié en juin 2011. Il fait le bilan des connaissances, identifie les menaces à l'espèce et à son habitat et propose des mesures afin de maintenir et d'accroître les populations de méné d'herbe.

Renseignements connexes