Esturgeon vert

Acipenser medirostris

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP

Description

L'esturgeon vert présente un corps arrondi, de petits yeux, un museau pointu et une bouche ventrale édentée avec des barbillons sensoriels. Les nageoires dorsales et pelviennes sont situées vers la nageoire caudale (queue), qui est essentiellement pointue. Les nageoires pectorales sont larges et arrondies. La couleur du corps et de la partie supérieure de la tête varie de vert foncé à vert olive, tandis que celle de la partie inférieure du corps est plutôt vert pâle. La surface ventrale est de couleur blanche, avec une bande vert olive foncé qui s'étend jusqu'au milieu du ventre, et qui s'arrête le plus souvent après les nageoires pectorales. La couleur des nageoires pectorales varie du gris sombre au vert pâle. Les esturgeons diffèrent des autres poissons osseux, car ils présentent un squelette cartilagineux et ne contiennent aucun os, et de larges plaques osseuses (scutelles) au lieu d'écailles.

L'esturgeon vert devrait vivre jusqu'à 60 – 70 ans, et atteindre une taille maximale de 2,1 m et un poids maximal de 159 kg. En général, les mâles atteignent la maturité à 15 ans, tandis que les femelles l'atteignent à 17 ans. L'esturgeon vert est une espèce anadrome, ce qui veut dire qu'elle retourne dans l'eau douce pour se reproduire. La période de frai devrait se produire tous les deux à cinq ans, et les femelles produisent de 60 000 à 140 000 œufs. Les juvéniles restent plusieurs années dans les rivières et les estuaires avant de se disperser largement dans le milieu marin.

En Amérique du Nord, l'aire de répartition de l'esturgeon vert chevauche celle de l'esturgeon blanc, qui a habituellement la même apparence, mais une taille différente. Un esturgeon blanc adulte mesure 6,1 m et pèse 816 kg au maximum, ce qui dépasse largement les caractéristiques de l'esturgeon vert.

Habitat

On trouve l'esturgeon vert le long de la côte ouest d'Amérique du Nord, du Mexique jusqu'au sud-est de l'Alaska. Au Canada, son aire de répartition comprend toute la côte de la Colombie-Britannique, car elle se trouve sur le parcours de migration océanique vers le nord des espèces se trouvant le long de la côte Pacifique d'Amérique du Nord. Il existe très peu de renseignements sur la taille de la population canadienne de l'esturgeon vert, et les tendances portant sur ces populations sont inconnues.

D'habitude, on trouve l'esturgeon vert dans l'eau de mer, mais il occupe l'eau douce pendant la période de frai. Aux États-Unis, le frai se déroule principalement dans trois rivières. Au Canada, on trouve rarement l'esturgeon vert dans l'eau douce, mais cette espèce est présente dans les eaux saumâtres se trouvant à l'embouchure des grandes rivières; les esturgeons verts adultes et subadultes se regroupent dans les estuaires non natals des baies côtières pendant plusieurs mois, pendant la phase marine de leur cycle de vie. Les raisons de ce regroupement ne sont pas connues. Cependant, il a été suggéré que cette période ne correspond pas à la phase d'alimentation, et que le regroupement est plutôt lié aux besoins physiologiques en relation avec la température.

Des études récentes ont révélé de grandes concentrations d'esturgeon vert près de la péninsule Brooks, à l'ouest de l'île de Vancouver, de mai à juin et d'octobre à novembre, ce qui laisse entendre qu'il existe probablement un habitat d'hivernage au nord de l'île de Vancouver et au sud du cap Spencer, en Alaska.

Menaces

Bien qu'il n'existe actuellement aucune pêche commerciale et récréative dirigée pour cette espèce, l'esturgeon vert est pêché accidentellement par les pêches commerciales au poisson de fond au chalut, les pêches commerciales et autochtones au saumon au filet maillant et à la senne de plage et, enfin, les pêches récréatives. De plus, la perte de l'habitat peut avoir des répercussions sur l'esturgeon vert, bien que l'étendue des effets sur ces populations soit inconnue. De plus, l'esturgeon vert est susceptible d'être exposé aux toxines bioaccumulables persistantes pendant ses phases dans l'eau douce et les estuaires, et l'espèce est vulnérable aux effets chroniques et aigus de la bioaccumulation en raison de sa durée de vie importante. Même si les niveaux de contaminants n'ont pas été mesurés chez l'esturgeon vert, on a conclu que l'esturgeon blanc contient de grandes concentrations de contaminants.

Dans l'ensemble, la menace que pose la mortalité accidentelle liée aux prises accessoires est plus importante que celle posée par la destruction de l'habitat et la pollution. Cependant, cette menace devrait être plus faible au Canada. Les principales menaces pour l'esturgeon vert devraient être plus importantes dans son aire de répartition aux États-Unis, où l'on trouve l'habitat pour le frai et l'élevage de l'esturgeon vert. Ces menaces comprennent les effets éventuels des barrages, digues et autres activités industrielles sur l'habitat dulcicole, touchant la disponibilité et la durabilité des habitats pour la reproduction et l'élevage.

Renseignements supplémentaires

À l'échelle mondiale, l'esturgeon vert est protégé par les lois internationales, en vertu de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) qui réglemente le commerce de cette espèce en péril. L'esturgeon vert a aussi été ajouté sur la Liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) comme étant une espèce « quasi menacée ».

Au Canada, l'esturgeon vert est inscrit en vertu de la loi fédérale Loi sur les espèces en péril (LEP) comme étant une espèce préoccupante. De plus amples renseignements sur la LEP, y compris comment elle protège chaque espèce, sont disponibles dans le document Loi sur les espèces en péril : un guide. Un plan de gestion de l'esturgeon vert au Canada en vertu de la LEP est actuellement en cours d'élaboration. Ce plan de gestion mettra l'accent sur les objectifs et les stratégies de gestion visant le maintien de niveaux de population durables pour cette espèce.

À l'échelle provinciale, l'esturgeon vert a été inscrit sur la Liste rouge, qui est l'outil du ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique pour identifier les priorités de conservation pour les espèces classées comme étant en péril dans la province. De plus, en vertu du Règlement de pêche sportive de la Colombie-Britannique de la Loi sur les pêches fédérale, il est interdit de conserver tout esturgeon vert capturé dans le cadre de la pêche sportive au Canada.

Aux États-Unis, il existe deux populations d'esturgeon vert : la population du nord a été classée comme étant une espèce préoccupante en vertu de la Endangered Species Act des États-Unis, tandis que la population du sud a été classée comme étant menacée, en vertu de la loi.

Visitez le Profil du Registre public des espèces en péril (LEP).

Que pouvez-vous faire?

L'esturgeon vert obtiendra la protection dont il a besoin seulement si tous les Canadiens et Canadiennes travaillent ensemble à l'élimination des menaces. Renseignez-vous davantage sur l'esturgeon vert et soyez sensible aux menaces présentées par l'homme. Faites votre possible pour éliminer ces menaces et mieux protéger l'esturgeon vert et son habitat. Participez en joignant le Programme d'intendance de l'habitat pour les espèces en péril ou un organisme de conservation.

Sources :

COSEPAC. 2004. Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l'esturgeon vert Acipenser medirostris au Canada. Comité sur la situation des espèces en péril au Canada Ottawa. Vii + 31 p.

Lindley, S.T., Moser, M.L., Erickson, D.L., Belchik, M., Welch, D.W., Rechisky, E.L., Kelly, J.T., Heublein, J.C., et Klimley, A.P. 2008. Marine migration of North American Green Sturgeon. Trans. Am. Fish. Soc. 137(1): 182–194.

Moyle, P.B. 2002. Inland Fishes of California. University of California Press, Berkeley, California. 106-113 p.

Esturgeon vert

esturgeon vert

D.W. Gotshall

Nom scientifique : Acipenser medirostris
Statut LEP : Préoccupante (2013)
Statut COSEPAC : Préoccupante (2013)
Région : Colombie-Britannique

esturgeon vert

D.W. Gotshall

esturgeon vert

Oregon Department of Fish and Wildlife

esturgeon vert

Oregon Department of Fish and Wildlife

esturgeon vert

Oregon Department of Fish and Wildlife

Le saviez-vous?

Vous avez des envies de voyage?
L'esturgeon vert peut être un grand voyageur. Une étude américaine a révélé que ces poissons peuvent parcourir jusqu'à mille kilomètres. C'est plus que la distance qui sépare le Québec de Toronto!

Renseignements connexes