Pholade tronquée

Barnea truncata

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP

Description

La pholade tronquée (Barnea truncata) est un mollusque bivalve en zone intertidale. Seule représentante de sa famille au Canada atlantique avec une deuxième espèce, la pholade tronquée est unique et présente les caractéristiques suivantes :

  • coquille gris-blanc, striée, mince et fragile, longue de 3 à 5 cm
  • parfois appelée « angel wing » (aile d'ange) en anglais en raison de son apparence
  • pas de différence apparente entre les mâles et femelles de l'espèce

Habitat

On trouve la pholade tronquée dans la zone intertidale, ce qui signifie qu'elle se trouve au-dessus du niveau de l'eau à marée basse et au-dessous à marée haute. Elle s'enfouit dans les substrats marins comme la tourbe marine et les boues fermes pour se protéger. En grandissant, elle est prise au piège et reste au même endroit sa vie durant. Lorsqu'un individu meurt, le trou formé peut offrir un habitat à d'autres espèces marines.

La pholade tronquée est présente le long des côtes est et ouest de l'océan Atlantique, principalement dans les zones côtières, de la Floride au sud du Maine, aux États-Unis. La seule population du Canada se trouve dans les mudstones rouges du bassin Minas, dans la baie de Fundy, à environ 350 km de la population la plus proche située dans le Maine. L'habitat du bassin Minas est extrêmement réduit, soit moins de 0,6 km2. Les hautes marées de la baie de Fundy et les grandes variations de température permettent à l'eau d'être bien oxygénée et chargée de matières particulaires dont se nourrissent les mollusques.

La pholade tronquée vit dans son trou, isolée de ses congénères, et libère ses œufs ou son sperme dans l'eau environnante. Les œufs fécondés se transforment en larves qui se déposent sur le fond marin et commencent à s'enfouir dans le sol. Les tendances et la taille de la population restent inconnues en raison des difficultés d'accès à l'habitat de l'espèce.

Menaces

Les changements au fond de l'océan constituent la principale menace touchant la pholade tronquée, notamment l'augmentation de la sédimentation dans son habitat déjà limité. L'augmentation des sédiments peut étouffer les animaux et rendre leur habitat inutilisable. Divers processus naturels peuvent provoquer ces changements, comme l'érosion provoquée par les marées, l'affouillement glacial ou de violentes tempêtes. En outre, l'augmentation du nombre de tempêtes et l'élévation du niveau de la mer, engendrées par les changements climatiques pourraient avoir des répercussions négatives sur l'espèce. Le dragage, l'installation de turbines et les déversements de pétrole des pétroliers naviguant dans le golfe du Maine et la baie de Fundy représentent aussi des menaces potentielles.

Renseignements supplémentaires

Au Canada, la pholade tronquée a été désignée comme étant une espèce menacée par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada en raison de sa répartition limitée.

Il n'y a pas de pêche commerciale ni de pêche à des fins alimentaires, sociales et rituelles pour la population de la baie de Fundy.

Visitez le Registre public des espèces en péril (LEP).

Pholade tronquée

Pholade tronquée. Illustré par Jeff Domm.

Illustré par Jeff Domm.

Nom scientifique : Barnea truncata
Statut selon la LEP : Menacée
Statut selon le COSEPAC : Menacée
Région : Canada atlantique
Groupe taxinomique : Mollusques

Distribution of the Anticosti Island population

Aire de répartition de la pholade tronquée au Canada. Cette carte a été adaptée à partir du document : Évaluation du potentiel de rétablissement de la pholade tronquée (Barnea Truncata), soit un avis scientifique du Secrétariat canadien de consultation scientifique publié en 2010 par Pêches et Océans Canada. Au Canada, la population de pholade tronquée se limite au bassin Minas, situé à l'extrémité nord-est de la baie de Fundy en Nouvelle-Écosse. La carte indique les 14 sites distincts où se trouve l'espèce dans le bassin Minas. Ces sites se trouvent dans les zones intertidales des portions nord et est du bassin Minas, sauf un site supplémentaire situé au sud-ouest de la plage Évangéline.

Le saviez-vous?

Après un bref stade planctonique (35 jours) en suspension dans l'eau, les larves se déposent au fond de l'eau et commencent à s'enfouir dans le sol. La pholade tronquée est prise au piège dans son trou à mesure qu'elle y grandit et dépend de l'eau pour se nourrir et respirer et pour que ses fonctions physiologiques soient assurées. La qualité de l'eau dans laquelle elle vit est donc essentielle à sa survie. Le corps de la pholade tronquée ne peut pas entrer en totalité dans la coquille, ce qui explique pourquoi l'enfouissement est crucial à la protection du mollusque.

Renseignements connexes