Baleine noire de l'Atlantique Nord

Eubalaena glacialis

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP

Avis de pêche concernant les baleines noires

Consultez nos avis de pêche sur les baleines noires pour de l’information et des cartes relatives aux fermetures.

Description

La baleine noire de l’Atlantique Nord (Eubalaena glacialis) possède une grosse tête qui occupe presque le quart de son corps. Les baleines noires peuvent atteindre 18 mètres de longueur et présentent les caractéristiques suivantes :

  • une large nageoire caudale, une queue étroite et de larges nageoires, mais aucune nageoire sur le dos (nageoire dorsale);
  • la peau de la baleine est noire, bien que certains individus ont des taches blanches sur la gorge ou sur le ventre;
  • sur sa tête et son menton, et parfois sur le bord de la sa lèvre inférieure, elle a des taches blanches rugueuses appelées callosités. Chaque baleine a une forme de callosité unique, ce qui permet aux scientifiques de reconnaître facilement les individus.

Les baleines noires vivent au moins 75 ans. Elles sont curieuses et acrobatiques; elles sautent souvent hors de l’eau et, en retombant à la surface de la mer, elles éclaboussent l’eau en agitant leurs nageoires et leurs nageoires caudales (queues). Les baleines noires plongent généralement pendant des périodes d’environ 20 minutes.

Les baleines noires femelles sont généralement plus grosses que les mâles. Les femelles donnent naissance à des petits, appelés baleineaux, tous les deux à six ans. Les baleineaux sont allaités pendant un à deux ans et demeurent près de leur mère jusqu’à ce qu’ils atteignent leur maturité sexuelle vers l’âge de 10 ans. Depuis les années 1990, le taux de naissance de la baleine noire a varié considérablement. Durant la saison de mise bas de 1999-2000, un seul baleineau est né. En 2008-2009, 39 baleineaux sont nés, un nombre record. Les scientifiques ont associé ces variations du taux de naissance à la quantité et à la qualité de leur nourriture. Même si la population est en hausse depuis les années 1980, les baleines noires adultes et les baleineaux continuent d’être confrontés à des menaces dans l’ensemble de leur habitat au Canada et aux États-Unis. En 2016, la population était estimée à environ 450 individus.

Les baleines noires ne se nourrissent habituellement que d’un seul type de nourriture—de minuscules crustacés appelés copépodes. Il se peut également qu’elles se nourrissent, de façon opportuniste, d’autres types de zooplancton. Comme les autres baleines à fanons, par exemple les rorquals à bosse, la baleine noire n’a pas de dents; elle a plutôt une série de fanons—appelés plaques de fanons—suspendus de chaque côté de la mâchoire supérieure. Pendant qu’elle se nourrit, la baleine noire nage lentement, la mâchoire ouverte. Lorsque la baleine ferme sa bouche, l’eau est rejetée et les fanons jouent le rôle de filtre; ils conservent la nourriture à l’intérieur, laquelle est ensuite avalée.

Habitat

La baleine noire est une espèce migratoire qui fréquente les eaux côtières. Les baleines noires fréquentent les eaux du Canada atlantique pour y trouver leur nourriture en grande quantité. Il se peut également qu’elles s’y trouvent au printemps, en été et à l’automne. En hiver, les baleines noires femelles migrent vers les eaux côtières au large des côtes de la Floride et de la Géorgie, qui sont d’importantes aires de mise bas. Tout au long de l’année, une certaine partie de la population se trouve dans des emplacements inconnus.

L’habitat essentiel de la baleine noire a été désigné dans le bassin Grand Manan (baie de Fundy) et dans le bassin Roseway (au large du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse). L’habitat essentiel est un lieu dont dépend l’espèce parce qu’il fournit les conditions dont l’espèce a besoin pour sa survie ou son rétablissement. Les zones de l’habitat essentiel de la baleine noire appuient les fonctions suivantes : quête de nourriture et alimentation, allaitement et élevage des baleineaux, repos et socialisation. Les caractéristiques de l’habitat essentiel qui appuient ces activités comprennent notamment la quantité et la qualité des proies disponibles, l’environnement acoustique ainsi que la qualité de l’eau et de l’air.

Baleines noires de l'Atlantique Nord. © Jolinne Surrette

Baleines noires de l'Atlantique Nord
© Jolinne Surrette

Baleines noires de l'Atlantique Nord. © Jolinne Surrette

Baleines noires de l'Atlantique Nord
© Jolinne Surrette

Menaces

Les collisions avec des navires, les empêtrements dans des engins de pêche et les bruits sous-marins représentent les plus importantes menaces pour la population de baleines noires. Des mesures sont en place dans les deux zones d’habitat essentiel de la baleine noire afin de réduire le risque de collisions avec des navires. Des réseaux d’intervention en cas d’urgence sont prêts à intervenir en cas d’empêtrements de baleines. Pêches et Océans Canada collabore avec des partenaires pour élaborer des mesures de rétablissement visant à comprendre et à réduire toutes les menaces pesant sur l’espèce.

Renseignements supplémentaires

La baleine noire de l’Atlantique Nord est inscrite en tant qu’espèce en voie de disparition en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP). Un programme de rétablissement a été élaboré pour cette espèce. Cette baleine est aussi protégée en vertu de nombreux autres lois, règlements et ententes.

Un plan d’action proposé a été affiché dans le Registre public de la LEP pour une période de commentaires de 60 jours, du 18 août 2016 au 17 octobre 2016. La publication de la version définitive du plan d’action est prévue.

Dans le but de réussir à mettre en œuvre le programme de rétablissement et le plan d’action, le gouvernement fédéral continuera de travailler avec, entre autres, les chercheurs, les membres de l’industrie, les groupes de conservation et les organisations autochtones.

Les Canadiens peuvent travailler ensemble pour réduire les menaces qui pèsent sur la baleine noire de l’Atlantique Nord. Vous pouvez aider en apprenant davantage sur les baleines noires et en étant conscient des menaces que constituent les activités humaines. Vous pouvez contribuer, dans toute la mesure du possible, à réduire ces menaces et à mieux protéger la population de baleines noires. Un financement des mesures de rétablissement ou de conservation pourrait être offert dans le cadre de certains programmes de financement, comme le Programme d’intendance de l’habitat pour les espèces en péril.

Pour consulter une documentation plus détaillée sur la baleine noire de l’Atlantique Nord, reportez-vous au Registre public de la LEP.

Le saviez-vous?

On sait que les baleines noires forment d’importants groupes nommés « groupes actifs en surface », dans lesquels de nombreux mâles rivalisent entre eux pour attirer l’attention d’une femelle. Les baleines noires forment des groupes actifs en surface dans la baie de Fundy et sont le point de mire que tout le monde veut observer, autant pour les observateurs de baleines que pour les scientifiques.

Parfois, les chercheurs peuvent observer des baleines noires avec de la vase sur leur tête qu’elles ont recueillie du fond de l’océan. Même si la raison de ce phénomène n’est pas entièrement connue, il pourrait résulter du fait que les baleines se nourrissent de proies situées près du fond marin.

Surnommée en anglais la « bonne » baleine (« right whale ») par les baleiniers parce qu’elle se déplace lentement et qu’elle est facile à capturer, cette baleine a été chassée à tel point qu’elle a presque disparu à la fin des années 1800. En 1935, la Société des Nations en a interdit la chasse dans tous les océans.

Baleine noire de l'Atlantique Nord

Baleine noire de l'Atlantique Nord. © Jeffrey C. Domm

Baleine noire de l'Atlantique Nord. © Jeffrey C. Domm

Nom scientifique : Eubalaena glacialis
Taxonomie : Mammifères
Statut selon la LEP : En voie de disparition
Situation selon le COSEPAC : En voie de disparition
Région : Océan Atlantique

Vidéo : Repérage et signalement des baleines noires de l'Atlantique Nord

Vidéo : Repérage et signalement des baleines noires de l'Atlantique Nord

Baleine noire

Figure 1. L'habitat essentiel de la baleine noire de l'Atlantique Nord au Canada

La figure 1, intitulée L'habitat essentiel de la baleine noire de l'Atlantique Nord au Canada, est une carte de la baie de Fundy et du golfe du Maine. Il y a une zone en gris au centre de la baie de Fundy, dont les coordonnées sont indiquées dans l'encart. Cette zone indique l'habitat essentiel dans le bassin Grand Manan. Il y a une zone en gris au sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, dont les coordonnées sont indiquées dans l'encart. Cette zone indique l'habitat essentiel dans le bassin Roseway.

Vidéo : Appel d’une baleine noire de l’Atlantique Nord enregistré dans la basin Roseway au large du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse

Vidéo : Appel d’une baleine noire de l’Atlantique Nord enregistré dans la basin Roseway au large du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse

Carte interactive de repérage de la baleine noire le long du littoral est. (Comprend les données chronologiques. Disponible en anglais seulement.) © NOAA Fisheries

Carte interactive de repérage de la baleine noire le long du littoral est. (Comprend les données chronologiques. Disponible en anglais seulement.)
© NOAA Fisheries

Renseignements connexes

Date de modification :