Méné-miroir

Notropis photogenis

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP

Description

Le méné-miroir (Notropis photogenis) est un méné relativement gros qui appartient à la famille des Cyprinidae comprenant les carpes et les ménés. Il présente les caractéristiques suivantes :

  • corps long et svelte;
  • grands yeux;
  • museau long et pointu présentant souvent deux croissants noirs entre les narines;
  • couleur argentée aux reflets irisés bleus ou verts;
  • bande foncée étroite centrée le long du dos;
  • nageoire anale comptant plus de huit rayons;
  • origine de la nageoire dorsale pratiquement sur l’origine de la nageoire pelvienne;
  • mâles reproducteurs développant des tubercules;
  • longueur maximale d’environ 14 centimètres.

Habitat

On trouve le méné-miroir uniquement en Amérique du Nord, principalement dans les bassins des rivières de l’Ohio et du Tennessee, qui traversent une douzaine d’États du centre est des États-Unis. Au Canada, on trouve le ménémiroir uniquement dans le sud-ouest de l’Ontario, qui représente la limite nord de son aire de répartition. Cette aire très limitée comprend la rivière Thames, la rivière Grand, le ruisseau Bronte et vraisemblablement la rivière Saugeen et le ruisseau Sixteen Mile, bien que des relevés supplémentaires soient requis pour le confirmer.

On trouve le méné-miroir dans les rapides ou les fosses profondes des cours d’eau de taille moyenne à grande affichant des gradients de faible à moyen. L’espèce préfère un large éventail de substrats, allant de pierres grossières, du gravier et des caillo ux, au sable plus fin, à la boue et à l’argile. En règle générale, le méné-miroir devient adulte à partir de 6 cm et se reproduit dès l’âge de deux ans. Le frai a lieu dans les zones de rapides profonds à la fin du printemps lorsque l’eau atteint une température oscillant entre 18 et 24 ºC. La durée de vie connue est d’environ trois ans, mais on estime qu’elle se situe plus près de cinq ans.

Menaces

On dispose de peu d’information sur les menaces qui pèsent sur les populations de méné-miroir au Canada, mais elles relèvent probablement de facteurs d’ordre naturel et anthropique. La température de l’eau est un facteur limitant important, notamment à la limite nord de son aire de répartition. De surcroît, les activités agricoles et urbaines qui contribuent à la dégradation de l’habitat et affectent la qualité de l’eau, par exemple en augmentant la turbidité et la sédimentation, et en multipliant les contaminants et les nutriants, peuvent également représenter une menace pour cette espèce. Parmi les autres menaces probables, mentionnons les barrages, la récolte de poissons-appâts et l’introduction d’autres espèces.

Complément d’information

Pour un complément d’information, consultez le Profil du Registre public des espèces en péril (LEP).

Méné-miroir

image d'un méné-miroir

Méné-miroir

Nom scientifique : Notropis photogenis
Statut selon la LEP : Préoccupante
Statut selon COSEPAC : Menacée
Région : Centre et Arctique

La répartition du méné-miroir au Canada

Répartition du méné-miroir au Canada.

Le saviez-vous?

La tête rose et le méné émeraude ressemblent au méné-miroir, mais ils ne présentent pas les deux croissants noirs entre les narines, ont une rayure plus large et sombre le long du dos, et l'origine de leur nageoire dorsale se situe bien derrière l'origine de la nageoire pelvienne.

image d'un méné-miroir

Méné-miroir

Renseignements connexes