Baleine à bec de Sowerby

Mesoplodon bidens

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP

Description

La baleine à bec de Sowerby est une baleine relativement petite; les adultes mesurent habituellement de 4,5 à 5,5 m de longueur. Les caractéristiques distinctives de l'espèce comprennent les suivantes :

  • Un petit melon (front) qui se rétrécit en un bec long et étroit;
  • Un corps fusiforme noir foncé;
  • Une paire de rainures externes en forme de V sur la gorge, entre les os de la mâchoire inférieure;
  • Une petite nageoire dorsale triangulaire située environ aux deux tiers du dos;
  • Nageoires pectorales relativement longues (environ un huitième de la longueur du corps).

Les mâles adultes se distinguent des femelles et des mâles juvéniles par les caractéristiques suivantes :

  • Les mâles adultes ont une seule paire de dents qui ont fini de pousser sur la mâchoire inférieure et qui dépassent à l'extérieur de la bouche;
  • Les mâles adultes présentent de nombreuses cicatrices sur le corps, qui semblent être des blessures causées par les dents qui sont le résultat de combats entre mâles.

Habitat

Dans les eaux canadiennes, on pense que la baleine à bec de Sowerby vit principalement dans les eaux profondes (plus de 500 mètres) le long de la pente continentale de la Nouvelle-Écosse jusqu'au détroit de Davis. Les observations sont relativement rares, en particulier au large de Terre-Neuve et du Labrador; il est donc difficile de déterminer les préférences en matière d'habitat et les profils de répartition de l'espèce. Les données disponibles laissent supposer que les baleines à bec de Sowerby se rassemblent près du chenal Nord-Est et des canyons de l'est du plateau néo-écossais (le Gully et les canyons Shortland et Haldimand). En 2004, le Gully a été désigné comme zone de protection marine en vertu de la Loi sur les océans. Le niveau élevé de protection accordé à cette zone a probablement profité aux baleines à bec de Sowerby qui s'y trouvent.

Menaces

Les menaces pesant actuellement sur la baleine à bec de Sowerby comprennent (sans ordre d'importance) les bruits anthropiques (d'origine humaine), les enchevêtrements, les collisions avec les navires et les contaminants. Le bruit anthropique est une menace particulièrement préoccupante étant donné que la baleine à bec de Sowerby se fie sur les sons pour accomplir ses fonctions biologiques, y compris la quête de nourriture, la socialisation et les déplacements. Le comportement de plongée en eau profonde de cette baleine la rend particulièrement vulnérable aux répercussions physiologiques causées par les perturbations acoustiques.

Baleine à bec de Sowerby. © Laboratoire Whitehead

Baleine à bec de Sowerby. © Laboratoire Whitehead

Baleine à bec de Sowerby mâle avec une seule dent visible (© Laboratoire Whitehead).

Baleine à bec de Sowerby mâle avec une seule dent visible (© Laboratoire Whitehead).

Baleine à bec de Sowerby mâle avec de nombreuses cicatrices visibles (© Laboratoire Whitehead).

Baleine à bec de Sowerby mâle avec de nombreuses cicatrices visibles (© Laboratoire Whitehead).

Renseignements supplémentaires

L'élaboration d'un catalogue d'identification avec photos numériques pour la baleine à bec de Sowerby est en cours, et une collecte de données devrait avoir lieu au cours des prochaines années. Ces données aideront à estimer la taille de la population et pourraient fournir des renseignements sur la structure sociale et les profils de déplacement.

Au cours des prochaines années, des scientifiques tenteront de recueillir des échantillons de peau et de petit lard de baleines à bec de Sowerby aux fins de biopsie, une première pour cette espèce dans les eaux canadiennes. Si l'échantillonnage est une réussite, les échantillons seront analysés afin d'en apprendre davantage sur les niveaux de contamination, le régime alimentaire et la génétique de l'espèce.

Pêches et Océans Canada (MPO) et ses partenaires collaborent pour en apprendre davantage sur les vocalisations de la baleine à bec de Sowerby, qui n'ont pas encore été entièrement caractérisées ou confirmées. Les données acoustiques recueillies entre 2012 et 2014 sont en train d'être analysées afin de déterminer la présence des clics d'écholocalisation de la baleine à bec de Sowerby. Ces données ont été obtenues à trois sites situés dans les trois canyons de l'est du plateau néo-écossais et entre ceux-ci. On croit que les appels de baleines à bec enregistrés dans la gamme de fréquences de 70 à 90 kHz sont associés aux baleines à bec de Sowerby. Une fois que ces vocalisations auront été confirmées, l'utilisation de l'habitat pourrait être mieux décrite.

La version finale du plan de gestion pour cette espèce, qui comprend une série de mesures de conservation pour traiter les menaces et les lacunes dans les connaissances est présentement affiché sur le Registre public des espèces en péril.

Pour en apprendre davantage sur l'écosystème du Gully et la baleine à bec de Sowerby :  La zone de protection marine du Gully : diversité de la vie et refuge pour les baleines

Pour signaler les observations de baleines à bec de Sowerby, veuillez communiquer avec le MPO :

Dans les Maritimes :

Téléphone (numéro sans frais) : 1-844-800-8568
Courriel : XMARWhaleSightings@dfo-mpo.gc.ca
Twitter : @MPO_MAR

À Terre-Neuve-et-Labrador :

Téléphone : 1-709-772-2295
Courriel : whalesighting@dfo-mpo.gc.ca ou telljack@dfo-mpo.gc.ca
Twitter : @MPO_TNL ou @drjwlawson

Pour signaler un incident avec une baleine à bec de Sowerby (p. ex. animal mort, enchevêtré ou blessé), appelez l'une des lignes téléphoniques d'urgence sans frais suivantes dès que possible :

Dans les Maritimes :

Phone: 1-866-567-6277 (Marine Animal Response Society)

À Terre-Neuve-et-Labrador :

Phone: 1-888-895-3003 (Tangly Whales)

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les mammifères marins et les espèces en péril, consultez les sites suivants : Registre public des espèces en péril

Baleine à bec de Sowerby

Baleine à bec de Sowerby

© Jeffrey C. Domm

Nom scientifique : Mesoplodon bidens
Statut selon la LEP : Espèce préoccupante
Statut selon le COSEPAC : Espèce préoccupante
Regions: Océan Atlantique
Taxonomie : Mammifère (marin)

Vidéo : Savoir identifier la baleine à bec de Sowerby et en signaler l'observation

Vidéo : Savoir identifier la baleine à bec de Sowerby et en signaler l'observation

voir description ci-dessous

Aire de répartition mondiale de la baleine à bec de Sowerby (en gris). Source : Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).

Cette carte présente la répartition mondiale de la baleine à bec de Sowerby, une espèce qu'on trouve exclusivement dans l'Atlantique Nord. L'ombrage sur la carte indique où l'espèce est présente et comprend quatre zones principales :

  1. la mer de Norvège, la mer du Nord et les eaux au large de l'Islande et des îles Britanniques;
  2. les eaux entourant l'île Madère;
  3. les eaux entourant les Açores; et
  4. les eaux au large de l'Amérique du Nord, du nord-est des États-Unis au détroit de Davis.

Le saviez-vous?

La baleine à bec de Sowerby appartient à une famille d'espèces de baleines connues pour leur comportement de plongée extrême. Ces espèces plongent régulièrement à des profondeurs de plus de 1 000 mètres pendant une heure ou plus.

Renseignements connexes

Date de modification :