Esturgeon jaune (rivière Saskatchewan)

Acipenser fulvescens

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP

Description générale

L'esturgeon jaune est un poisson d'eau douce d'une grande longévité, qui atteint la maturité à un âge avancé. Bien qu'il ait été observé que l'esturgeon jaune puisse atteindre une longueur de plus de trois mètres et un poids de 180 kilogrammes (kg), il est maintenant rare d'en trouver qui font plus de 1,5 m et qui pèsent plus de 35 kg. L'esturgeon jaune a un squelette cartilagineux et une nageoire caudale semblable à celle d’un requin. Le corps des larves et des esturgeons jaunes juvéniles est recouvert de plaques osseuses dures plutôt que d'écailles, celles-ci étant moins prononcées sur les plus grands poissons. Sa tête est composée d'un museau pointu avec quatre barbillons pendants et une bouche ventrale. La couleur de son dos et de ses côtés varie de brun foncé à brun clair, son ventre est plus pâle. Certains esturgeons jaunes ont vécu jusqu'à 150 ans, mais l'atteinte d'un tel âge est maintenant rare. L'esturgeon jaune se déplace sur de courtes distances (de 1 à 20 km) entre les lieux d'alimentation dans les grandes rivières et les lacs, puis entre les habitats de frai et d’hivernation. Par contre, lors de la migration, il peut parcourir de plus grandes distances (plus de 100 km). Contrairement à la plupart des autres poissons, l'esturgeon jaune n'atteint pas la maturité sexuelle, pour ainsi commencer à frayer, avant un âge relativement avancé, soit environ 15 ans pour les mâles et 25 ans pour les femelles. Selon certaines études, le frai n'aurait pas lieu chaque année pendant les années de reproduction.

Habitat

L’aire de répartition de l’esturgeon jaune s’étendait autrefois de l’ouest de l’Alberta au bassin hydrographique du Saint-Laurent au Québec, et des bassins hydrographiques du sud de la baie d’Hudson au bassin hydrographique du cours inférieur du Mississippi. Son abondance et son aire de répartition historiques aux États-Unis sont passablement réduites, et on considère que l’espèce est en voie de disparition dans nombre d’États. Au Canada, l’esturgeon jaune est présent dans les cours d’eau du sud de la baie d’Hudson, dans les Grands Lacs, ainsi que dans les lacs et les cours d’eau intérieurs de l’Alberta jusqu’au Québec.

L’esturgeon jaune est un poisson des grandes profondeurs qui habite les grands cours d’eau et les lacs et que l’on rencontre à des profondeurs variant généralement entre 5 et 10 m, parfois plus. Le frai a lieu au printemps à des profondeurs se situant entre 0,6 et 5 m dans des cours d’eau de fort courant aux fonds d’argile dure, de sable, de gravier et de blocs rocheux. Contrairement à la plupart des autres poissons, l'esturgeon jaune n'atteint pas la maturité sexuelle, pour ainsi commencer à frayer, avant un âge relativement avancé, soit environ 15 ans pour les mâles et 25 ans pour les femelles. Selon certaines études, le frai n'aurait pas lieu chaque année pendant les années de reproduction. Le nombre d’oeufs pondus peut varier de 50 000 à plus de 1 000 000, selon la taille des individus, et l’incubation dure environ de 7 à 10 jours dans des eaux de 13 à 15ºC. Les larves ne flottent pas tant que leur vessie natatoire n’a pas commencé à se développer, environ 60 jours après l’éclosion. Les jeunes de l'année ont une croissance rapide et peuvent mesurer 20 cm à la fin de leur premier été.

L’esturgeon jaune se nourrit de divers organismes benthiques selon la saison, l’emplacement et le substrat, entre autres de petits poissons benthiques, de larves d’insectes, de mollusques, d’écrevisses et, occasionnellement, d’œufs de poisson. Il peut également s’alimenter dans la colonne d’eau, où il trouve du zooplancton pélagique tel que les daphnies et, de temps en temps, des insectes en surface.

Menaces

L’activité humaine représente la menace la plus importante qui pèse sur l’esturgeon jaune. Historiquement, la pêche commerciale a causé des déclins abrupts chez de nombreuses populations d’esturgeon jaune. Aucune de ces populations ne s’est entièrement rétablie. Plus récemment, les effets directs et indirects des barrages constituent également des menaces importantes. Ils provoquent la perte et la fragmentation des habitats et des modifications aux régimes d’écoulement, et peuvent augmenter la mortalité par l’entraînement d’individus dans les turbines. La dégradation de l’habitat résultant d’une utilisation des terres et de pratiques agricoles médiocres a également eu un effet négatif sur nombre des populations. Parmi les autres menaces pesant sur l’espèce, mentionnons les contaminants, le braconnage et l’introduction d’espèces exotiques.

Renseignements supplémentaires

Pour en savoir plus, consultez le Profil du Registre public des espèces en péril (LEP).

Sources du texte : Rapport de situation du COSEPAC 2007.

Esturgeon jaune (rivière Saskatchewan)

Esturgeon jaune (Illustration © J.R. Tomelleri)

Acipenser fulvescens
Illustration © J.R. Tomelleri

Nom scientifique : Acipenser fulvescens
Statut selon la LEP : Aucun statut
Statut selon COSEPAC : En voie de disparition
Régions : Alberta, Saskatchewan, Manitoba

Répartition de l’esturgeon jaune en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba telle que décrite dans les pages suivants

La carte indique la répartition de l’esturgeon jaune en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba.

Le saviez-vous?

L’esturgeon jaune est l’un des plus gros poissons d’eau douce au Canada.

L’esturgeon jaune se distingue de l’esturgeon à museau plat (Scaphirhynchus platorynchus) par son museau plus arrondi et son pédoncule caudal.

  • Esturgeon jaune - <em>Acipenser fulvescens</em>

    Crédit photo : U.S. Fish and Wildlife Service

  • Esturgeon jaune - <em>Acipenser fulvescens</em>

    Crédit photo : Karen Scott

  • Esturgeon jaune - <em>Acipenser fulvescens</em>

    Crédit photo : Karen Scott

Renseignements connexes