Naseux d'Umatilla

Rhinichthys umatilla

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP

Description

Le naseux d'Umatilla est un poisson d'eau douce de la famille des Cyprinidés (« vairons »). En réalité, les taxonomistes ne comprennent pas entièrement le contexte évolutif de l'espèce. Les études actuelles suggèrent que le naseux d'Umatilla provient d'une hybridation entre le naseux moucheté et le naseux léopard.

Le naseux d'Umatilla est un petit poisson aux côtés de couleur crème, avec la tête et le dos foncés. Les côtés et le dos de l'espèce sont couverts de taches foncées irrégulières. Son museau dépasse sa lèvre supérieure, qui est séparée du museau par un creux. Le naseux d'Umatilla se distingue par les barbillons courts et arrondis qui se trouvent à chaque extrémité de sa bouche. Les nageoires pelviennes des mâles reproducteurs sont orange ou rouges. Les adultes peuvent atteindre une longueur de 12 centimètres.

Habitat

Le naseux d'Umatilla est endémique dans le bassin du fleuve Columbia. L'espèce est présente dans l'État de Washington, en Oregon, en Idaho et en Colombie-Britannique. Elle est divisée en deux groupes géographiquement distincts au Canada : le groupe de la rivière Similkameen et celui du fleuve Columbia. Au Canada, la répartition connue du naseux d'Umatilla comprend le fleuve Columbia, la rivière Kootenay, la rivière Slocan, la rivière Similkameen et la rivière Kettle.

L'espèce semble afficher une préférence pour les zones relativement productives et à faible élévation. Ces zones sont plus chaudes et la nourriture y est plus abondante. Les poissons se trouvent habituellement à moins d'un mètre de profondeur, le long des berges de la rivière. Ils préfèrent les substrats de galets et de pierres situés dans des zones où le courant est suffisamment rapide pour empêcher l'envasement. On trouve d'ailleurs de longues étendues de grandes pierres arrondies et polies dans la rivière Kootenay et le fleuve Columbia. Les sédiments sont emportés par le courant lors des inondations printanières, créant des espaces entre les rochers qui servent alors d'abris. Les jeunes naseux d'Umatilla de l'année se trouvent dans des zones peu profondes sans courant.

Il est possible que l'espèce survive ou non dans des milieux modifiés. Par exemple, on ne sait pas avec certitude si le naseux d'Umatilla se trouve encore dans la rivière Pend d'Oreille maintenant que plusieurs barrages hydroélectriques y ont été construits.

Menaces

Des travaux d'aménagement hydroélectrique et des ouvrages de retenue d'eau sur le fleuve Columbia se font depuis longtemps. Ces projets transforment l'habitat fluvial en habitat de réservoir, diminuant ainsi les débits et augmentant l'envasement. Cette modification à grande échelle de l'habitat semble avoir eu une incidence sur la répartition de l'espèce. L'exploitation, l'entretien et l'élargissement continus de ces installations constituent la plus grande menace pesant sur l'espèce. Plus précisément, les débits des réseaux hydrographiques du fleuve Colombia et de la rivière Kootenay peuvent être modifiés tous les jours, toutes les semaines et toutes les saisons. Ces remaniements provoquent parfois des épisodes d'exondation et ainsi l'échouement des poissons vivant dans des habitats peu profonds.

Dans la rivière Similkameen, la plus grande menace à l'heure actuelle est la dérivation d'eau pour l'irrigation des terres agricoles et l'utilisation communautaire. La construction potentielle d'un autre barrage sur le cours principal de la rivière Similkameen constitue aussi une menace. L'une des options envisagées se solderait par la mise en eau de la majeure partie de l'habitat du naseux d'Umatilla dans le cours inférieur de la rivière en Colombie-Britannique.

D'autres menaces sont présentes dans toute l'aire de répartition de l'espèce, notamment les changements climatiques entraînant des conditions plus chaudes et plus sèches. Des facteurs associés à l'exploitation forestière, minière et agricole, tels que la pollution et l'envasement, ont également des répercussions préoccupantes sur l'habitat. Les espèces aquatiques envahissantes présentes peuvent aussi représenter une menace pour le naseux par la prédation, la compétition ou la modification de son habitat.

Renseignements supplémentaires

Le programme de conservation Okanagan Sud – Similkameen a adopté une démarche plurispécifique et multiéchelles, conçue pour protéger et rétablir l'habitat naturel dans la région Okanagan Sud – Similkameen. Elle comprend une sensibilisation accrue des propriétaires fonciers aux pratiques permettant de protéger l'habitat des espèces en péril, y compris celui du naseux d'Umatilla. Une évaluation de l'utilisation de l'habitat et du cycle biologique de l'espèce a également été réalisée par BC Hydro en 2010. Le plan d'utilisation de l'eau du fleuve Colombia a nécessité des études sur l'influence de l'exploitation quotidienne et saisonnière du barrage de Keenleyside sur l'espèce. Les résultats sont pris en compte dans les décisions de gestion de l'eau.

Le naseux d'Umatilla est protégé en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP). On envisage actuellement de l'inscrire en tant qu'espèce menacée. De plus amples renseignements sur la LEP, y compris comment elle protège chaque espèce, sont disponibles dans le Registre public des espèces en péril.

Pour savoir si cette espèce est protégée par des lois provinciales ou territoriales, consultez les sites Web des provinces et des territoires.

Naseux d'Umatilla

Mention de la source des photos : National Museum of Natural History, Washington, D.C.

Mention de la source des photos : National Museum of Natural History, Washington, D.C.

Nom scientifique : Rhinichthys umatilla.
Statut selon la LEP : Annexe 3, Espèce préoccupante
Statut selon le COSEPAC : Menacée (avril 2010)
Région : Colombie-Britannique

Carte de la région

Carte de la région, Colombie britannique

Le saviez-vous?

On croit que le naseux d'Umatilla est apparu par hybridation de deux autres espèces de naseux, le naseux moucheté et le naseux léopard. Toutefois, l'origine de l'espèce demeure incertaine. Il n’apparaît pas clairement si c’est le résultat d’un seul ou de multiples processus indépendants d’hybridation, ce qui donne lieu à un dilemme, à savoir s'il existe une seule ou plusieurs espèces biologiques.

Renseignements connexes