Loup atlantique

Anarhichas lupus

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP

Description

Le loup atlantique (Anarhichas lupus) est la plus abondante des trois espèces de loup de mer dans l'Atlantique Nord-Ouest. Il a de grandes dents qui ressemblent à des canines à l'avant des os de ses mâchoires. Il a une grosse tête (par rapport à son corps), une grande bouche et un museau arrondi et de petits yeux. Son corps allongé et robuste est doté de grandes nageoires pectorales, mais est dépourvu de nageoires pelviennes. La couleur du loup atlantique varie, selon l'environnement, de bleu ardoise à vert olive terne, et il a dix bandes ou plus de formes irrégulières sur la partie supérieure de son corps. Le loup atlantique peut mesurer jusqu'à 150 cm de long.

Habitat

L'espèce est largement répandue dans tout l'Atlantique Nord et dans l'Arctique. Dans l'est de l'Atlantique Nord, elle est présente depuis l'Islande, les îles Féroé et la mer du Nord jusqu'à la mer de Barents et la mer Blanche. Dans l'ouest de l'Atlantique Nord, elle est présente presque de façon continue du détroit de Davis jusqu'au cap Hatteras. Dans les eaux canadiennes, le loup atlantique se trouve au large de l'île de Baffin, dans la mer du Labrador, au large de Terre-Neuve, dans le golfe du Saint-Laurent, sur le plateau néo-écossais, dans la baie de Fundy et dans le golfe du Maine. Cette espèce est très rare au nord de son aire de répartition (l'Arctique). Parmi les trois espèces de loups de mer, le loup atlantique est l'espèce qui est communément répartie à la fois dans les zones côtières (les eaux côtières et les baies) et au large. Elle préfère les eaux plus froides (entre 0,5 et 3°C) et se trouve souvent à des profondeurs entre 100 et 500 mètres. Le loup atlantique se trouve sur de nombreux types de fonds, de sablonneux à rocheux, avec de grosses pierres ou des blocs rocheux. Le régime alimentaire du loup atlantique est surtout composé d'ophiures (une forme d'étoile de mer), d'oursins, de crabes et de crevettes.

wolfish

Figure 1. Carte de la répartition approximative du loup atlantique (adaptée à partir de l’évaluation du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada [COSEPAC] sur le loup atlantique Anarhichas lupus au Canada, 2012).

Carte de la répartition du loup atlantique. La carte s’étend du 40e degré au 70e degré de latitude Nord. Le loup atlantique se trouve du cap Cod, Massachusetts, É.-U. au sud, dans les eaux entourant la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick, l’Île-du-Prince-Édouard, le Québec, Terre-Neuve et jusqu’à la pointe nord du Labrador. La carte est fondée sur l’Évaluation et le Rapport de situation du COSEPAC sur le loup atlantique (Anarhichas lupus) au Canada (2012).

Menaces

La principale menace qui pèse sur le loup atlantique constitue les prises accessoires dans les pêches visant d'autres espèces. Le changement climatique pourrait également avoir une incidence sur la répartition et l'abondance du loup atlantique.

Renseignements supplémentaires

Le loup atlantique figure sur la liste de la Loi sur les espèces en péril en tant qu'espèce préoccupante. Un programme de rétablissement conjoint pour le loup à tête large et le loup tacheté ainsi qu'un plan de gestion pour le loup atlantique ont été publiés en 2008 avec comme objectif principal d'augmenter les niveaux de population et la répartition de l'espèce de sorte à atteindre une viabilité à long terme de la population. Parmi les moyens pour y parvenir, il y a l'amélioration des connaissances de la biologie et du cycle biologique du loup atlantique; des façons de déterminer, conserver et de protéger son habitat, ainsi que des façons d'atténuer les répercussions humaines sur son habitat et sa survie; des façons de promouvoir la croissance et le rétablissement de la population; et l'élaboration et le lancement de programmes éducatifs afin de promouvoir sa conservation et son rétablissement.

Visitez le Registre public des espèces en péril (LEP).

Loup atlantique

Illustration d’un loup atlantique

Illustration d’un loup atlantique vu de profil Le corps du loup atlantique est gris clair et est traversé de barres verticales gris foncé. Il a une grande bouche avec des dents saillantes qui ressemblent à des canines. Son corps est allongé et il a une grosse tête par rapport à son corps. Sa nageoire dorsale (sur le dos) s’étend de la tête à la nageoire caudale (à la fin de sa queue) et sa nageoire anale (sur le ventre) s’étend du milieu du ventre jusqu’à la nageoire caudale. La nageoire caudale est petite et les nageoires latérales (nageoires pectorales) sont grandes.

Statut selon la LEP : Préoccupante (juin 2003)
Statut selon le COSEPAC : Préoccupante (novembre 2000; novembre 2012)
Régions: Terre-Neuve-et-Labrador, Nunavut, Québec, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard

Le saviez-vous?

Les loups atlantiques matures migrent dans les eaux côtières pour le frai au printemps et en été. Ils aménagent des sites de nidification sur des blocs rocheux et dans des crevasses rocheuses à moins de 40 mètres de profondeur. Le mâle de chaque couple protège la masse d'œufs (le « nid ») à la fin de l'été et au début de l'automne jusqu'à l'éclosion de tous les œufs.

Renseignements connexes