Région du Golfe - espèces aquatiques en péril

Région du Golfe - espèces aquatiques en péril

Pour nous joindre

Pour en savoir davantage sur la Loi sur les espèces en péril et la vie aquatique du Canada, communiquez avec nous.

La direction générale régionale de la région du Golfe se trouve à Moncton au Nouveau-Brunswick. Plusieurs bureaux ainsi que le Centre des pêches du Golfe sont situés à plusieurs endroits à l'Île-du-Prince-Édouard et dans la partie nord du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse.

Le programme des espèces en péril de la région du Golfe est chargé de la mise en œuvre de la Loi sur les espèces en péril (LEP) et des objectifs principaux liés à celle-ci, c’est-à-dire la prévention de la disparition des espèces sauvages et le rétablissement de celles qui sont inscrites. Pour ce faire, le programme des espèces en péril mène diverses activités en lien avec ces objectifs, notamment grâce à la collaboration et à l’appui de divers autres secteurs au sein du Ministère des Pêches et Océans (MPO). Le MPO s’appuie également sur la collaboration d'autres agences gouvernementales, des communautés autochtones, d'intervenants et du grand public dans l'exécution de ces activités qui ont pour objectif d'assurer le rétablissement d'espèces en péril.

Principales activités

Les activités menées par le programme des espèces en péril débutent lorsque les évaluations du statut de risque des espèces du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) sont reçues par le MPO. Le COSEPAC est un comité indépendant composé d'experts, qui évalue la situation d'une espèce en se fondant sur la meilleure information disponible, incluant les données scientifiques, les données écologiques locales et les connaissances traditionnelles des peuples autochtones. Le MPO est par la suite chargé d’élaborer une recommandation au ministre de l'Environnement et du Changement climatique quant à l’inscription ou non cette espèce en vertu de la LEP.

Le programme des espèces en péril travaille en coordination avec les autres programmes du MPO afin d’élaborer cette recommandation. Plusieurs activités peuvent être menées telles que des évaluations du potentiel de rétablissement des espèces, des analyses socioéconomiques et des consultations publiques. Les autres programmes sont également appelés à collaborer avec le programme des espèces en péril en ce qui a trait aux activités de rétablissement telles que la planification et l'exécution des programmes de rétablissement et des plans de gestion, la délivrance de permis et la surveillance de la conformité.

Espèces en péril dans votre région

Utilisez la fonction de recherche pour vous renseigner sur les espèces aquatiques en péril.

Consultations publiques

La consultation des Canadiens et des Canadiennes sur les questions liées aux espèces en péril fait partie intégrante de la LEP. La mobilisation et la participation du public, des Premières Nations et des intervenants sont valorisées dans la mise en œuvre des diverses activités menées par le programme des espèces en péril. Il est donc essentiel que le MPO entreprenne des consultations avec divers groupes sur plusieurs aspects des processus liés à la mise en œuvre de la LEP.

L’approche consultative du MPO est fondée sur les dispositions se retrouvant dans les textes suivants :

Accédez à toutes les consultations publiques sur les espèces en péril.

Exemples de réussites

Pour en savoir davantage sur le rétablissement des espèces en péril.